top of page

Les Drags du Fox Hunting

image4 2_edited.jpg

Les territoires de chasse

Ils sont situés depuis le siècle dernier sur les terres des communes des cantons béarnais de Pau, de Morlaàs et de Thèze. Les Britanniques les avaient purement et simplement rattachés à la Couronne d'Angleterre. 

Par une singulière mutation topographique, le canton de Morlaàs devint le Leicestershire, celui de Pau le Old England et les terres de Thèze et d'Arthez le Hill District.

La meute du Pau Hunt

Elle se compose d'une dizaine de mâles et de quatre femelles, d'origine anglo-français avec un apport régulier et important de sang Fox Hound par l'acquisition de sujets de provenance Galway Blazers.

Elle est abritée au Chenil de Berlanne.

 

Le déroulement d'un Drag

Samedi ! en fin de matinée commence le Drag. Il s'agit d'une piste, le scent, réalisée au petit matin par deux Dragueurs à pied traînant derrière eux un sac imprégné d'urine de renard. Evitant les terres en culture, les troupeaux et les routes passagères, nos deux amis boucleront ainsi plus de quinze kilomètres pour nous trouver le plus grand nombre de fossés, de talus et de ruisseaux qu'ils auront eux-mêmes traversés et escaladés !

Midi ! La place du village s'est soudain animée. Vans des cavaliers, camions des clubs hippiques, camionnette de la meute, l'équipage arrive au rendez-vous. Point de rencontre obligé : l'auberge de la place où se tiendra dans quelques heures le réparateur repas de chasse. Le Master et le Joint Master s'entretiennent avec le maire de la commune et le président local de la société de chasse, les enfants des écoles regardent avec un intérêt amusé ce déploiement insolite de chiens, d'habits rouges ou noirs.

Les invités sont présentés au Maître d'Equipage. Les ponts s'abaissent, les chevaux sortent de leur van, tout harnachés, les crinières sont nattées, les sabots graissés et les cuirs savonnés.

Midi trente ! Le Master est à cheval, fouet d'une main, rênes de l'autre. Les chiens sont débarqués, cri du Huntsman pour les mettre sous le fouet. Chacun se met en selle et l'aventure peut commencer.

Précédée du Master, encadrée par le Huntsman et le Joint Master, la meute trottine vers le départ. Vient ensuite le Field Master qui dispense quelques conseils de prudence et les règles du Drag aux cavaliers qui le suivent. Enfin au pas de l'homme ou d'un cheval, les voitures suiveuses où s'entassent les amis, familles, curieux et gens du pays. Soudain, seul, au petit galop le Master se dirige vers un champ où il sait trouver le départ de la "voie".

Le départ

TALLY-HO ! 

Bombe à la main le Master rameute sur le Drag. Aboiements des chiens qui s'élancent, sons aigrelets de la born, la trompette du Huntsman, excitations des chevaux, le Field démarre à train de steepple. Collant aux chiens qui courent tête basse, galopent le Master et son Huntsman. Ils auront le privilège parfois brutal de découvrir les premiers la fragilité d'un talus ou la largeur d'un ruisseau.

Plus loin, à quelques centaines de mètres le Field regroupant les membres de l'équipage, de leurs invités et les cavaliers des clubs hippiques à aborder les fossés, les talus au galop.

 

Contre-bas, contre-haut !

Contre-bas ? Contre-bas ! cris repris par le Joint master et ceux qui le suivent. Le Maître d'Equipage annonce l'arrivée de talus hauts et pointus cachant fâcheusement le large fossé couvert. Chutes parfois... et exclamations des plus chanceux. Le train se poursuit, nouveaux talus, nouveaux fossés et ? nouvelles chutes...

Les chiens traversent un chemin vicinal bordé d'obstacles ; c'est le "passage de route" à la grande joie des amis et curieux postés à cet endroit. Trois quart d'heure de galop... les chevaux fatiguent. nous arrivons sur un défaut. Le Master fait couper les chiens. Chevaux, chiens et cavaliers pourront souffler et se regrouper. Ses  recommandations sonnent haut et fort... Evitez les prairies ! galopez en bordure ! Attention aux barbelés ! Ne sautez pas les uns derrière les autres... Tally-Ho ! la meute est relancée, la halte est terminée.

La suite du parcours se fait à allures accélérées, les chiens sont à nouveau sous le fouet, direction le chenil.

C'est la retraite ! Et tous ensemble, heureux, boueux, parfois égratignés, l'Equipage et ses amis reprennent sagement le chemin du rendez-vous ou l'auberge du coin les y attend.